Actualités

SILA 2024

Etty Macaire, grand prix national de littérature Bernard Dadié

Etty Macaire, grand prix national de littérature Bernard Dadié © Esprit Magazine

L’ouvrage ‘’Flamme éternelle’’ de l’écrivain Etty Macaire a remporté le grand prix national de littérature Bernard Dadié, lors de la 14ème édition du Salon International du Livre d'Abidjan (SILA) ouvert le 14 mai 2024 au Parc des Expositions de la capitale économique de la Côte d’Ivoire.

Placé sous le thème "Le livre, un pari toujours gagnant", le SILA 2024 a eu pour pays invité le Kenya. Cet événement annuel, l'un des plus importants rendez-vous littéraires d'Afrique de l'Ouest, a réuni des auteurs, des éditeurs, des libraires et des lecteurs de toute la région.

Ils ont été témoins de cette distinction d’une valeur de trois (3) millions de FCFA, reçue des mains de l’auteur à l'honneur Serge Bilé.

« Remporter ce prix à la suite de grands auteurs comme Camara Nangala est un honneur (…) Le prix n’est pas un objectif, mais plutôt le fruit d’un travail de longue haleine. Ce couronnement signifie qu’il faut travailler davantage », a expliqué Etty Macaire.

Au cours de cette cérémonie d’excellence, quatre autres prix ont été décernés. Il s’agit du prix national Bernard Dadié du jeune écrivain, remis à l’écrivain Roland Gbidi, pour son œuvre intitulée «l’histoire d’une naissance ». Marie Aka Daniel a, pour sa part, remporté le prix Jeanne de Cavally de la littérature enfantine avec son roman « le héros de la paix ».

Par ailleurs, le prix SILA de l’édition a été remporté par la maison d’édition JD édition. Enfin, le prix de la relève a été attribué au collège « Koffi Oura » et à l’école primaire « EPP Bingerville ».

Auteur invité d’honneur, Serge Bilé a appelé les écrivains à s’engager non seulement à écrire, mais à créer des œuvres de qualité pour partager à la fois une expérience et des imaginaires.

 « L’important est d’être toujours engagé dans un combat, parce que nous sommes dans un monde où nous avons besoin de défendre des valeurs d’égalité, de fraternité, de liberté. Le livre nous permet de faire cela et nous donne le courage de dire oui ou non, et d’être capable d’affronter tous les défis. C’est important d’être toujours à la hauteur des espérances qu’on place en vous et que vous placez en vous-même », a-t-il sollicité.

Cette année, le SILA accueille plus de 300 exposants de 20 pays. Meublé de conférences, de débats, d’ateliers, de séances de dédicaces et de spectacles, cette édition a permis de promouvoir la lecture et la culture auprès du public varié et de contribuer au développement du livre en Afrique de l'Ouest.

Article précédent La touche des cauris
Article suivant Les performances de la BNI chiffrées à 1766,5 milliards de FCFA