Perte de son emploi

Comment réagir ?

« Ça y est, j’ai perdu mon emploi. Je suis assis à la maison. Je dois sortir de ma torpeur et rechercher un nouveau boulot ». Vous êtes-vous fait ce genre de réflexion ? Avez-vous  le sentiment que la terre se dérobe sous vos pieds ?

On constate que la panique est souvent la première réaction de ceux qui viennent de perdre leur emploi.  Un jour quelqu’un a dit : « Lorsque j’ai perdu mon emploi, j’ai eu l’impression de n’être plus personne ». Il peut arriver à tout le monde de perdre son emploi. Même aux meilleurs !

Conflits de personnalité, difficultés économiques, faute professionnelle etc. Les raisons sont multiples, mais les résultats sont souvent identiques.

PREMIÈRE ÉTAPE

Lorsque le moment est venu d’abandonner votre poste, remerciez sincèrement et chaleureusement tous ceux qui ont fait partie de votre environnement professionnel. N’oubliez pas que nous sommes des boîtes à souvenirs ! Conservez les meilleurs.

DEUXIÈME ÉTAPE

Identifiez clairement vos sentiments : Culpabilité, sentiment de dévalorisation, d’injustice ou de colère… Quoi qu’il en soit, il est important de remettre les choses dans la réalité.

  • Ai-je une part de responsabilité dans cette situation ?
  • Cela remet-il en cause mes compétences ou mon travail ?
  • La situation est-elle irréversible ?
  • Ma vie est-elle menacée ? Les réponses à ces questions sont fondamentales. Si d’autres vous viennent à l’esprit, répondez y calmement et en toute conscience.

TROISIÈME ÉTAPE

Prenez un temps de pause. Après une perte d’emploi, il est préférable de s’octroyer un temps de pause. À ne pas confondre avec un temps d’isolement. Restez en contact avec vos proches, côtoyer vos amis, et n’essayez pas d’éluder la question. Une communication fluide vous aidera à garder les pieds sur terre, et à rester optimiste quant à l’avenir.

QUATRIÈME ÉTAPE

Organisez-vous, et restez souple. Pour partir à la conquête d’un nouvel emploi, il ne faut pas avoir d’idées fixes. Dans un premier temps vous serez sans doute contraint d’accepter une activité qui n’a pas vraiment  de lien avec votre précédent travail. Perdre son emploi peut devenir synonyme de changement. Pourquoi ne pas chercher à développer de nouvelles aptitudes ! La plupart des gens n’ont pas réellement choisi leur travail. Ils le font d’une façon routinière sans vraiment y trouver du plaisir.

C’est peut-être le moment de faire quelque chose que vous aimez vraiment ! Demandez-vous :

  • Quels étaient mes rêves d’autrefois ?
  • Ne m’est-il pas possible d’accomplir un travail qui correspond mieux à mes désirs, ou à ma personnalité ?

Nous passons de longues heures sur notre lieu de travail, et y dépensons beaucoup d’énergie. Si vous venez de perdre votre emploi, tachez de rebondir, et répétez-vous cette phrase avec conviction : «  Même si j’ai perdu mon travail, je m’aime et je m’accepte tel que je suis ».

Lydia FAGETTE

Conseillère de vie