Étant donné que l’épidémie covid-19 touche une grande partie du globe, les réactions et les comportements des populations sont multiples. Dans cet article, nous aborderons surtout les conséquences d’une telle pandémie sur les plans  psychologique, émotionnel et affectif.

Il va s’en dire que nous vivons une situation extraordinaire. Dans le feu de l’action, nous ne pouvons pas toujours mesurer le traumatisme que génère une telle catastrophe. Il est donc essentiel de ne pas minimiser l’impact que cela peut avoir sur la vie présente et future.   L’inquiétude excessive est un premier facteur d’angoisse. Comment y faire face ?

Des millions de gens sont touchés par cette pandémie. Parmi eux, certains parviennent mieux que d’autres à faire face aux inquiétudes. Une étude montre que, même modérée, l’inquiétude peut augmenter le risque de mort prématurée. À ce jour, personne n’est en mesure d’évaluer l’ampleur économique et sociale de cette crise. Toutefois, nous pouvons apprendre à gérer notre inquiétude en acceptant que la situation dépasse notre entendement et notre capacité d’action. Malheureusement, la plupart des gens centrent leur existence sur des préoccupations d’ordre matériel. Ils se soucient exagérément de leurs besoins réels ou imaginaires. Ce que nous vivons nous enseigne que le meilleur remède contre l’inquiétude, c’est le contentement. « À chaque jour suffit sa peine. » Il est normal de s’inquiéter. Néanmoins, notre état d’esprit joue un rôle capital dans la façon dont nous appréhendons la situation.

 

Nous voyons ce que nous croyons.

Nos réactions sont guidées par nos intimes convictions. Les schémas mentaux  que nous construisons, sont  plus importants que les épreuves elles-mêmes. L’esprit se nourrit de ce qu’il entend et de ce qu’il voit. Des pensées négatives et pessimistes peuvent facilement naître. « Évitons que notre cerveau devienne la poubelle des médias. »

Maintenant, imagines que tu es en face d’un obstacle qui te semble infranchissable. Si tu te convaincs qu’il est beaucoup trop haut, il deviendra évident qu’il ne te sera pas possible de savoir ce qui se passe de l’autre côté. À présent, tu es toujours devant ce même obstacle, cependant, ton regard se pose non pas sur le sommet de celui-ci, mais plutôt sur ta propre faculté à le franchir. Tu te concentres sur l’énergie que tu dois déployer pour dépasser ce mur qui devient peu à peu  invisible.

N’oublie pas que tout ce que tu imagines a peu de chance d’advenir, sauf si tu te laisses dominer par tes peurs.

Êtes-vous stressé ?

De nos jours, la vie est faite de changements et d’incertitudes.

Voici quelques sources de changements et d’incertitude qui génèrent le stress.

  • Un divorce.
  • La mort d’un être cher.
  • Une maladie.
  • La criminalité.
  • Une catastrophe naturelle ou causée par l’homme.
  • Les inquiétudes au sujet de l’emploi ou de la sécurité financière.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est la réaction du corps à une situation éprouvante. C’est un phénomène naturel qui aide à faire face à un contexte dangereux ou complexe. Le  stress est bénéfique parce qu’il aide à agir ou à réagir. Cependant, s’il est prolongé, le stress peut devenir nocif. Si votre corps est fréquemment ou constamment en « état d’alerte », vous risquez de souffrir physiquement, affectivement et mentalement. Votre comportement changera peut-être. Trop de stress peut provoquer :

  • Irritabilité, anxiété, dépression, maux de tête et insomnie.

Comment gérer le stress ?

  • Tenez compte de vos limites, pensez à vos relations avec les autres et réfléchissez à vos objectifs et à vos priorités ; à ce qui compte le plus pour vous.
  • Soyez raisonnables dans vos attentes.
  • Repérez ce qui vous stresse
  • Essayez de garder une vie organisée.
  • Ayez un mode de vie équilibré.
  • Prenez soin de votre santé.

Si vos activités quotidiennes vous obligent à sortir ou à être en contact avec les autres, n’oubliez pas les gestes barrières.

Nous souhaitons tous sortir de cette situation, pour autant, gardons présent à l’esprit cette pensée: « Celui qui retient sa main pour faire le bien, deviendra indigent. »

Nous vivons une situation extraordinaire. Spéculer, anticiper, ne sert à rien. Apprenez à vivre l’instant présent et soyez une source d’encouragement pour votre entourage. La guerre est au dehors, restez prudents.

 

Lydia FAGETTE

Conseillère de vie pour Esprit Magazine