La 12ème édition d’Ibrahim Governance Weekend a ouvert ses portes au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, vendredi 05 avril 2019, par plusieurs thématiques, notamment celui de la migration, sur lequel la jeunesse africaine a donné son point de vue.    

« Quelles sont les priorités pour la jeunesse en lien avec les migrations en Afrique ? ». C’est le thème sur lequel les jeunes venus du Sénégal, du Ghana, du Congo, d’Afrique du Sud, du Nigeria, de la Côte d’Ivoire, entre autres, ont partagé leurs idées lors d’un travail de groupe.

Au cours de ces échanges, il ressort que la migration n’est pas motivée par une question financière, mais le fait de se sentir humain. « Le monde que nous avons aujourd’hui est le fruit de la migration. Chacun devrait circuler librement », ont-ils fait entendre. Ajoutant que « ce n’est pas normal de parler d’expatrié lorsque ceux du Nord viennent au Sud, et de migration quand ceux du Sud  partent au Nord ».

Poursuivant le débat, les invités ont souligné que c’est la question sécuritaire et économique qui pousse parfois les africains à migrer. Tout en exhortant les Africains à changer de vision sur la question de la migration.

Comme solution, ces jeunes représentant leur pays ont proposé aux gouvernements africains, de créer des moyens susceptibles d’aider les jeunes à trouver de l’emploi.

Pour finir, ils se sont prononcés également sur les différents défis liés à l’emploi. A ce sujet, ils ont invité les Africains à valoriser leur métier, peu importe le domaine d’activité.

Boris Anselme T.