CGECI Academy 2019

L’environnement des affaires au cœur de l’édition

L’environnement des affaires était au cœur de l’édition 2019, du forum économique du Patronat ivoirien regroupé au sein de la Confédération des entreprises de Côte d’Ivoire. La CGECI Academy s’est tenue les 14 et 15 octobre, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

Environnement des affaires : quel modèle à privilégier pour le développement des entreprises en Afrique ? » Une opportunité pour des chefs d’entreprises d’aborder les thématiques liées au secteur privé certes, mais surtout, l’occasion pour certains modèles de réussite d’échanger sur les bonnes pratiques.

Invité d’honneur de cette 8e édition de la CGECI Academy, le président rwandais Paul Kagamé a fait part de sa vision sur cette thématique. Selon lui, les pays africains peuvent faire mieux pour financer l’innovation et l’amélioration du climat des affaires. Ce pourquoi, il a félicité les Ivoiriens pour leur disposition à comprendre l’importance de l’amélioration dudit climat.

Soutenant que les patronats sont les mieux indiqués pour mobiliser les communautés d’entrepreneurs en Afrique aux fins d’impacter les réformes et l’amélioration du climat des affaires, le président de la République du Rwanda a affirmé que, « nous devons parvenir à un stade où nos pays assurent eux-mêmes le financement de leur transformation. Nous devons nous assurer que les jeunes sont équipés par la formation et tirent profit des nouvelles opportunités de la digitalisation du climat des affaires ».

Le ministre ivoirien du Commerce de l’Industrie et de la Promotion des PME, Diarrassouba Souleymane, a, quant à lui, révélé les défis que l’Afrique se doit de relever ce, malgré ses performances significatives. Il s’agit, entre autres, de la faible contribution de 3% dans le commerce global, de la valeur manufacturière mondiale de 2%, de l’importance des conditions d’une longue stabilité politique et du besoin de l’usage plus accru des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

L’innovation majeure de cette édition, selon le président de la CGECI, Jean-Marie Ackah, relève de l’analyse de 750 projets pour cette compétition. La CGECI Academy 2019 a innové avec quatre sessions dont deux  consacrées au financement des PME avec 150 intervenants venus de 20 pays différents.

Selon Jean-Marie Ackah, dans 30 ans, l’Afrique sera la première force de travail au monde.

« Le record mondial des réformes économiques et de l’amélioration du climat des affaires est détenu par l’Afrique subsaharienne », a-t-il souligné.

Se réjouissant de la participation du président rwandais à la CGECI Academy 2019, Jean-Marie Ackah a donné « rendez-vous pour la CGECI Academy 2020 qui se tiendra probablement à la même période ».

Ce forum d’affaires a été conclu par la signature d’une coopération dénommée « MOU » entre le patronat ivoirien (CGECI) et celui du Rwanda. La participation des organisations patronales du Cameroun, du Sénégal, du Togo, du Cap Vert, de la Guinée, la CEDEAO, de Singapour, de l’Ile Maurice, de la France et des Pays-Bas a été remarquée.

 

Maurelle Kouakou