L’autorité nationale de la presse (ANP) a procédé vendredi 26 juillet 2019 à Abidjan Marcory, à la cérémonie de lancement du Grand Prix de la Presse de Côte d’Ivoire, visant à accompagner l’assainissement du secteur de la presse écrite et du management des entreprises de presse.

 

Le président de l’ANP, Raphael Lakpé a affirmé que le Grand Prix de la Presse de Côte d’Ivoire initié en 2006 permet de faire la régulation par la récompense, afin de relever le niveau d’écriture des journalistes ivoiriens.

Selon lui, cette motivation vise également à faire de la presse un outil de veille de la bonne gouvernance et de promotion de la démocratie et des droits humains.

Il a également indiqué qu’il a été établi des critères éditoriaux, managériaux et des critères pour départager les concurrents égaux du concours.

Concernant la presse imprimée, elle devra entre autres, avoir une existence d’au moins une publication sur le marché depuis au moins deux ans, régulariser l’ours, déclarer l’entreprise ainsi que les journalistes professionnels et des professionnels de la communication à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

S’agissant des productions d’informations numériques, elles devront se constituer légalement en tant qu’entreprise de presse. Tout comme la presse imprimée, les numériques devront payer les salaires conformément à la convention collective annexe des journalistes professionnels et des professionnels de la communication.

 

 

Le ministre ivoirien de la communication et des médias Sidi Touré, parrain de la cérémonie, représenté par le ministre de l’économie numérique et de la poste Claude Isaac Dé, a félicité l’ANP pour ce Grand prix célébrant les valeurs éthiques et managériales des entreprises de presse, avant d’ajouté que le gouvernement les accompagnera pour la réussite de ce challenge, a-t-il affirmé.

 

Quatre lauréats seront désignés par un jury selon ces critères. Notamment, le Grand prix récompensant l’entreprise de presse qui édite l’œuvre ou les meilleurs titres d’information générale, le Grand prix qui édite l’œuvre ou les meilleurs titres d’informations spécialisées, le Grand Prix pour l’organe de presse qui édite l’œuvre ou les meilleures productions numériques, et le Grand prix récompensant l’entreprise de presse qui édite l’œuvre ou les meilleures productions d’informations numériques spécialisées.

 

La cérémonie de lancement du prix ANP d’Excellence 2020 et des d’hommages aux partenaires de la presse a été marquée par des actes de reconnaissances faits aux entreprises du secteur publique et privé, à Eugène Dié Kacou, initiateur du prix dénommé « Prix CNP » de l’ex-Conseil national de la presse.

Maurelle Kouakou