Le lancement du vol direct Abidjan-New York a eu lieu samedi dernier.

 

Ce n’est pas un tarif professionnel. Désormais, il est possible d’aller aux Etats-Unis, sans escale, en déboursant seulement 470.000 F, à partir d’Abidjan. Le vol inaugural a eu lieu, samedi, à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, Port Bouet. La déserte a été assurée par un Boeing 787 de dernière génération de 270 places de la compagnie d’Ethiopian Airlines qui est arrivée d’Addis-Abeba, avec à son bord, 161 voyageurs dont 43 en transit pour les Etats-Unis. A l’aéroport d’Abidjan, une délégation conduite par le ministre des Transports, Amadou Koné et plusieurs passagers ont embarqué à bord de l’appareil pour ce premier vol commercial à 15 h. Après près de 10h de vol, l’appareil qui a été arrosé à son départ de la capitale économique, a atterri sur le tarmac de l’aéroport international de Newark-Liberty dans la banlieue Ouest de New York entre les villes de Newark et Elizabeth dans l’État du New Jersey aux États-Unis.

Depuis ce samedi, ce sont trois vols hebdomadaires qui relieront Abidjan à New York. En procédant au lancement de ce vol inaugural, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a mis en évidence sa joie. « C’est une joie immense et une réelle fierté que je ressens ce jour en constatant la réalisation effective du vol inaugural entre Abidjan et les États-Unis d’Amérique », a-t-il déclaré, en présence de plusieurs membres du gouvernement et de nombreux invités. Il a souligné que l’ouverture de cette ligne directe vers la première économie du monde vient soutenir la vision de la Côte d’Ivoire de se repositionner sur l’échiquier international et de faire de l’aéroport d’Abidjan un hub régional. Pour le ministre des Transports, Amadou Koné, c’est grâce à l’environnement créé par le chef de l’Etat que ce vol direct a été rendu possible. « Le Président Alassane Ouattara a par son leadership attirer les investisseurs et faciliter le retour des institutions internationales en Côte d’Ivoire. Il a amélioré l’environnement des affaires. Tout cela est à l’origine de ce vol direct entre Abidjan et les Etats-Unis », a-t-il affirmé. Il a rassuré que les tarifs actuels vont demeurer pour le bonheur de la diaspora ivoirienne vivant aux Etats-Unis. Il a promis que les autorités ivoiriennes et Ethiopian Airlines continuent de travailler afin d’aboutir à quatre vols d’ici la fin de l’année 2018. « Nous avons commencé à travailler pour que très rapidement nous puissions avoir plus de trois vols sur les États-Unis, quatre vols dont deux sur New-York et deux sur Washington», a-t-il informé. Il a annoncé qu’Ethiopian Airlines veut aider Air Côte d’ Ivoire à aller outre Atlantique. Pour le président du conseil d’administration (PCA) d’Air Côte d’Ivoire, Abdoulaye Coulibaly, grâce à ce vol, les passagers Ouest-africains pourront également rallier directement les Etats-Unis, à partir d’Abidjan, à moindres frais. Dans ce sens, il a fait savoir que les horaires des vols d’Air Côte d’Ivoire ont été réajustés pour connecter le maximum de passagers en provenance de son réseau sur les vols à destination des États-Unis d’Amérique. Le président directeur général (PDG) d’Ethiopian Airlines, Tewolde GebreMariam, a indiqué que l’accord entre Ethiopian Airlines et Air côte d’Ivoire en vue d’assurer les vols directs entre Abidjan et les Etats-Unis est un symbole de l’intégration africaine et de la coopération Sud Sud.

Ahua K. 

Légende : L’avion n°ET512 EWR d’Ethiopian Airlines.

vol direct Abidjan-New York