Mettre en adéquation les besoins des entreprises et les profils des candidats dont ils ont besoin. C’est l’objectif que s’est assigné, les organisateurs de la 5ème édition du forum AfricTalents, qui s’est déroulé du 28 au 29 septembre 2018 au Sofitel Hôtel Ivoire.

Les jeunes ayant entre zéro et deux ans d’expérience professionnelle, ont pris d’assaut les stands des différentes entreprises pour postuler et faire des entretiens de recrutement durant deux jours. Au cours de la cérémonie d’ouverture du forum de recrutement tenue le vendredi 28 septembre dernier, en présence des directeurs des entreprises, partenaires au forum, le directeur général d’AfricSearch, Joël-Eric Missainhoun, initiateur du concept AfricTalents, a décliné les objectifs de cette plateforme. « Il s’agit pour des entreprises d’identifier les candidats susceptibles de répondre à leur besoin et permettre aux candidats de connaître les besoins des entreprises. »

« La possibilité d’échanger directement avec des représentants de haut niveau de ces entreprises est rare. C’était une opportunité que nous avons offerte à des candidats qui ont été sélectionnés. Sur 13 000 demandes, nous avons retenu 1800 pour les deux jours », a précisé le directeur général d’AfricSearch. Poursuivant, il n’a pas manqué de réitérer ses remerciements à l’endroit des entreprises participant à cette nouvelle édition d’AfricTalents à Abidjan, ainsi qu’aux candidats qui ont fait confiance à sa structure.

Plusieurs thèmes étaient au programme de ce forum dédié à l’emploi. ‘’Comment devenir entrepreneur avec un capital inférieur à 100 000 francs CFA ‘’est le thème sur lequel s’est prononcé le coach Thomas Cakpo. Selon le conférencier, toute réussite passe d’abord, par la migration mentale. « Ce qui empêche les jeunes d’entreprendre, c’est l’alcool, la drogue. Sachez que la distance entre les rêves et la réalité est l’action », a-t-il fait savoir. « C’est votre attitude, plus que votre aptitude, qui déterminera votre altitude. Pour entreprendre, il faut être habité par une mission et une vision », a-t-il conseillé aux jeunes. Quant au thème intitulé ‘’Déterminer sa personnalité pour mieux se vendre en entretien’’, c’était l’affaire du coach Cédric Agboton. Pour lui, il n’y a pas de bon ou mauvais profil « Car nous sommes un peu de tout, en fonction des situations », a ajouté le conférencier.

 « Durant ces deux jours, nous avons approché les entreprises qui ont reçu nos curriculum vitae. Aussi, avons-nous pris part aux différentes conférences qui ont enrichi ce forum. Notre souhait, c’est d’être recruté », s’est exprimé un participant.

AfricSearch est le pionnier du recrutement de cadres pour l’Afrique lancé en 1999 à Paris. Il continue de jouer un rôle essentiel dans la valorisation des talents en Afrique et d’impacter la grande mobilité des compétences.

Boris Anselme Takoué