« Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais ils n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir. »  Cette citation de la célèbre poétesse Maya Angelou, né aux Etats-Unis est à la fois puissante, profonde et authentique. 

Puissante parce qu’elle nous parle de l’impact que nous pouvons créer sur les autres en tant que leader. Profonde parce qu’elle nous parle de sensibilité, de ressenti et d’émotions. Authentique parce qu’elle nous interpelle sur la nature des relations que nous pouvons entretenir avec notre environnement ; notre famille, nos collègues, nos amis. D’ailleurs, disons-le; nous ne sommes pas toujours conscients de l’impact que nos pensées, nos paroles, nos actions, peuvent avoir sur les autres.

En parlant d’impact…

Vous est-il déjà arrivé d’être complètement captivé (e) par une histoire que l’on vous racontait ? D’être tellement présent que vous étiez littéralement absorbé(e) et pendu (e) aux lèvres du narrateur ? Il est fort probable que l’orateur (ou l’oratrice) possédait la capacité de vous faire vivre en temps réel ce que le personnage de son histoire vivait et ressentait à chaque étape de son périple. Ce qui vous a permis de vous relier au cœur de l’histoire, en un clin d’œil.

Que veut dire ressentir exactement ?

Ressentir c’est éprouver une sensation, un état physique et en être affecté de façon agréable ou pénible.  Faire ressentir c’est donc avoir l’habileté de connecter son interlocuteur à une émotion puissante, associée à une partie ou la totalité de son corps. Précisons que Le propre du ressenti est qu’il est toujours juste et authentique : il est important d’apprendre à lui faire confiance et à l’écouter attentivement, car il nous arrive de l’ignorer.

Comment ne pas se souvenir d’une personne qui nous a complètement noué l’estomac par sa présence, par ses paroles, qui nous a fait rire aux éclats, ou encore fait pleurer de joie ? Un leader qui crée de l’impact sait utiliser des images fortes qui font appel à l’univers émotionnel de son interlocuteur. Il sait toucher les cœurs, éveiller les sens et marquer les mémoires.

Dans une vidéo très touchante. Un vieil homme, noir, souffrant de la maladie d’Alzheimer avait été placé dans une résidence par sa femme, ne pouvant plus s’occuper de lui. Il avait cessé de parler depuis des mois et arrivait à peine à répondre oui ou non quand on le questionnait, il restait dans un profond silence. Lorsque l’une de ses enfants est venue lui rendre visite, elle a eu une idée géniale. Cet homme était un amoureux de musique depuis sa tendre jeunesse. Il aimait danser, et écouter de la musique. Sa fille lui mit des écouteurs sur les oreilles et lui passa la musique de l’un de ses chanteurs préférés. Cab Calloway. Miracle….les yeux de l’homme ont commencé à s’illuminer. L’homme se mit à chanter et à bouger sur sa chaise comme s’il commençait à se retrouver. Il avait retrouvé la vie. Plusieurs membres du personnel de la résidence l’ont questionné sur son passé et il répondit avec aisance, et avec le sourire jusqu’aux oreilles !

 L’émotion nourrit le souvenir

 La neurobiologie avance que la mémoire à long terme se développe à partir des événements qui ont généré une forte émotion lorsqu’ils  sont survenus.

Pourquoi se souvient-on des moments forts et positifs de notre vie ? Parce qu’ils ont provoqué en nous quelque chose de particulier, ils nous ont fait vivre une émotion intense, un état de satisfaction, de bien-être et de plénitude. C’est ce qui s’est passé avec la fille de ce vieil homme qui sans le savoir, par une idée qui aurait pu paraître anodine, a su créer un impact puissant.

Évidemment on peut aussi ressentir de la tristesse, de la douleur et de la souffrance après avoir côtoyé un individu, car il vient réveiller des blessures profondes. L’important, ce qui va laisser un souvenir, une marque indélébile, c’est une émotion reliée au sens.

Rappelez-vous de vos bons souvenirs en compagnie de personnes  que vous admirez  ou des personnes qui vous inspirent : À quel moment avez-vous ressenti de la joie ? À quel moment avez-vous eu votre dernier fou rire ? À quel moment avez-vous pleuré toutes les larmes de vote corps ?

On ne peut oublier ce qui nous a marqué. Les gens se souviendront moins de vos paroles, moins de vos actes mais certainement beaucoup plus des émotions qu’ils ont ressenties en votre présence. Alors autant faire en sorte que ces émotions soient les plus positives possibles…

 

Sêssi Hounkanrin,

Coach Professionnelle Certifiée ICF / PCC