La 19e célébration de la fête du Trône, visant à commémorer l’intronisation du Roi Mohamed VI du Maroc, organisée par l’ambassade du royaume chérifien en Côte d’Ivoire, s’est tenue le 30 juillet dernier, au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan, en présence du vice-président Ivoirien, Daniel Kablan Duncan, représentant du chef de l’Etat et de plusieurs membres du gouvernement ivoirien, a constaté Esprit Magazine sur place.
« C’est l’occasion de non seulement célébrer dans une symbiose parfaite entre le roi et son peuple, cette intronisation, mais aussi le moment idoine, de faire le bilan de la vision de sa majesté, dans différents domaines aussi bien sur le plan national, continental, qu’international ». a déclaré l’ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani.
Le diplomate s’est réjoui de la paix, de la sécurité et du développement régnant dans son pays hôte.
« C’est avec beaucoup de joie, de grande fierté et d’honneur, que je célèbre pour la seconde fois la fête du Trône en cette belle terre d’Eburnie, nation avec laquelle, j’ai tissé des liens impérissables »
Une coopération qui aboutit à des projets
Lors de sa première visite officielle en Côte d’Ivoire en 2013, sa Majesté Mohamed VI, avait pleinement appréhendé la dynamique éminemment positive, qu’a connue le pays après des années difficiles.
De cette force indéterminée d’aller de l’avant, a résulté un partenariat exemplaire et solide basé sur une amitié renforcée, un esprit fraternel et une entraide mutuelle.
Cette visite du Roi marocain a généré des projets tels que la coopération Ivoiro-marocaine, le centre multisectoriel de formation professionnelle Mohamed VI de la Commune de Yopougon, qui forme annuellement mille jeunes dans le domaine de l’hôtellerie ; mais également le débarcadère de Locodjro et de Grand Lahou entre autres.
Selon le l’ambassadeur marocain, si le partenariat et la coopération entre la Cote d’Ivoire et le Maroc sont une réussite et un modèle, c’est qu’il y a eu une communion totale au niveau de la vision de deux Chefs d’Etat.
Comme en 2017, la célébration de la fête du Trône a été un moment fort de communion, avec les dégustations culinaires et les prestations artistiques des deux partenaires.
Les relations marocaines-ivoiriennes datent de l’établissement de relations diplomatiques en 1962, mais sous le règne de Mohammed VI elles se sont renforcées et sont actuellement en pleine expansion.
Cet axe s’inscrit dans l’importance que Rabat accorde au développement des relations sud-sud, soit entre le Maroc et l’Afrique noire.
Elles ont été marquées récemment par deux foires économiques accueillant des investisseurs et accompagnées d’une série de traités.
La première, tenue à Abidjan en 2014, a abouti à 26 accords de coopération portant sur les infrastructures, les logements sociaux, les ports, la pêche, l’agriculture, les mines et les secteurs touristiques, financiers et pharmaceutiques.
La seconde, à Marrakech en 2015, a vu la signature de seize accords en matière du commerce, de la sûreté, de la justice, des affaires islamiques, de l’enseignement, de la santé et de l’environnement. D’autres conventions de partenariat ont été conclues en dehors de ces sommets
ambassadeur du marocam1
Maurelle Kouakou