Loading...

Bold conversations : La 2e édition des Bold conversations a tenu toutes ses promesses.

Dans le cadre de son programme Bold en faveur de l’entrepreneuriat féminin, la Maison Veuve Clicquot a organisé le 05 Mars 2022 à l’hôtel Villa LEPIC -Abidjan, la 2ème édition des Bold Conversations autour du thème : « les obstacles visibles et invisibles à l’entreprenariat féminin en Côte d’Ivoire et comment y faire face ».

Une rencontre-débat inspirante avec des cheffes d’entreprises aux parcours audacieux, issues de secteur à fort potentiel, cette 2e édition, avait pour objectifs d’encourager et accompagner l’association The Grenier Fondation qui œuvre en faveur de l’autonomisation des femmes.

Réunies sur un même plateau, Leticia N’CHO TRAORE -Directrice du Groupe Addict-, Roseline TEDAJO -Hypothérapeute-, Sara COULIBALY- Fondatrice de Naima Dolls-, ont pu l’instant d’une soirée, relever les difficultés auxquelles sont confrontés les femmes entrepreneurs Ivoiriennes et mettre en lumière leurs initiatives afin de s’entraider et se motiver à aller plus loin. 

En effet, les Bold conversations se veulent, des conversations franches entre les femmes entrepreneurs de divers horizons avec divers visons. 

Elles permettent de parler des difficultés visibles et invisibles auxquels sont confrontés les femmes entrepreneurs afin d’y apporter des solutions pratiques. Entre autres problèmes relevés, l’accès difficile à l’information, le manque de mentors et le nombre élevé de femme entrepreneurs qui travaillent dans l’informel.  

À l’ouverture de la soirée, Leticia N’CHO TRAORE -Directrice du Groupe Addict-, lance un appel aux femmes entrepreneurs qui, travaillent dans l’informel et peine à démarrer dans l’entrepreneuriat : « Vous êtes dans l‘informel, vous avez envie de faire grandir cette entreprise ? Alors, il faut accompagner cette entreprise comme un bébé qui vient de naître en vous disant qu’il faut procéder par étapes. Voici la vision que j’ai voici comment je travail, aidez-moi à me structurer pour que, je puisse porter ce petit projet à une dimension plus grande ».

Présente lors de cette soirée, Frédérique Leininger- Directrice Éditoriale ELLE Côte d'Ivoire- souligne l’utilité des Bold conversations : « J’ai beaucoup aimée l’évènement. Pour une fois tout le monde étaient unanimes, qu’il fallait des actions concrètes. Je pense qu’on a relevé un point qui est hyper important pour moi : l’action des femmes. Les femmes doivent se mettre en marche réellement, avoir de vraies actions et arriver à être des mentors les unes pour les autres ». 

Pour sa deuxième participation aux Bold conversations, Édith Brou Bleu -Chroniqueuse TV & Trader-, a rappelé l’importance pour les femmes d’aller à l’information et l’utilité des réseaux de femmes. « Il y’a beaucoup à faire. Les femmes doivent aller à l’information. Les femmes entrepreneurs doivent s’entraider. Ce que je retiens, les réseaux de femmes doivent beaucoup plus être solidaire et actives », a-t-elle déclaré. 

Par ailleurs, lors de sa première édition à Abidjan, la maison Veuve Clicquot avait réuni plus de 30 femmes autour d’un panel sur les états d’idées préconçues et de barrières mentales persistantes qui constituent, encore et toujours, de véritables obstacles à la prise d’initiatives entrepreneuriales. 

Avec le programme Bold by Veuve Clicquot, la Maison reste passionnément engagée à enhardir les générations successives de femmes dirigeantes audacieuses, en promouvant les femmes qui ont franchi des étapes audacieuses dans leur parcours entrepreneurial, réussi dans leurs diverses industries et défié le statu quo. C’est donc un programme qui accompagne les femmes, partout dans le monde, pour qu’elles parviennent à redéfinir les règles de l’entrepreneuriat. 

https://bit.ly/3vLV34r

 

De varince