Loading...

OLY LA MACHINE, Champion de boxe thaïlandaise : Apprendre des échecs pour grandir...

« Je me souviens de mon premier K O. Cette étape fut une motivation pour prendre les choses beaucoup plus au sérieux dans la vie, ça a changé ma vision », confie aujourd’hui Yves Roland Oly, champion de boxe thaïlandaise, quatre fois champion d’Afrique.

Humiliant pour certains, un déshonneur pour d’autres mais « l’échec fait des forts. » Cet adage, l’Ivoirien Yves Roland Oly,

dit la machine, l’a fait sien.

Dans un univers aussi coriace qu’impitoyable, où il pleut des coups, le champion du monde K1 Oly la machine a réussi à tirer son épingle du jeu.

« J’ai commencé le Muay Thaï, un sport de combat classé parmi les boxes pieds-poings, à l’âge de 12 ans. Bagarreur de nature, j’ai trouvé dans cet art martial ancestral un excellent moyen de canaliser mon énergie. J’ai fait ma première compétition en 2012 et en 2013. J’ai remporté le titre de champion de Côte d’Ivoire face à Philippe Quenum et, par la suite, je me suis qualifié pour les championnats du monde avec la sélection nationale ivoirienne », explique le champion du monde de boxe thaïlandaise.

Après avoir atteint le niveau professionnel en 2017, Oly la machine à représenté fièrement les couleurs de son pays lors de nombreuses compétitions internationales pour accéder aux plus hautes marches du podium, devenant ainsi le champion d’Afrique MuayThaï, dans la catégorie de plus de 91 kg et Champion du Monde WPKF pro de K1 rules en 2019. C’est en 2021 qu’il remporte sa 4e ceinture de champion d’Afrique.

“Je ferai le maximum pour remporter celle de champion du monde cette année sur le sol ivoirien”, souhaite-t-il.

L’EFFORT FAIT DES FORTS...

« Une de mes grandes satisfactions professionnelles est d’avoir pu lancer cette année, la Ligue 225 Fight Show, une compétition professionnelle de sport de combat en projet depuis plusieurs années et qui a pour objectif de professionnaliser la discipline, de valoriser les athlètes ivoiriens et de leur offrir une visibilité sur le plan national comme international », se réjouit l’athlète.

Malgré l’année difficile qu’a été 2020, du fait de la pandémie de la Covid-19 qui fragilise tous les secteurs d’activités, Oly n’a pas baissé les bras. Il s’est plutôt servi de cet obstacle pour mieux se préparer et faire de son projet, une belle réussite sur le plan sportif et pour la jeunesse.

Son plus grand regret, selon lui, est l’absence de sa mère. Rappelée à Dieu avant l’accomplissement de ses projets, il a enfoui en lui cette indescriptible douleur de ne pas avoir auprès de lui sa génitrice avec qui il aurait tant souhaité vivre ces moments heureux, voir la progression de sa carrière et la matérialisation de ses projets.

Titulaire d’un Master en Criminologie à l’Université Félix Houphouët-Boigny, Yves Roland Oly est également coach sportif et préparateur physique, diplômé de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports. Président Fondateur de l’association sportive Changdam Muay Thai Team 225, il forme depuis plusieurs années les jeunes de son équipe aux sports de combat, plus précisément au Muay Thaï (Boxe Thaïlandaise) et porte l’organisation 225 Fight Show qui vise à professionnaliser et à dynamiser la discipline en Côte d’Ivoire.

                                                                                           Maurelle KOUAKOU